Bilan au sujet de la charge d’enseignement et d’encadrement

23 mars 2017

La surcharge de travail est une des grandes priorités des collègues : trop de cours, trop d’étudiants, trop d’encadrement ! Et surtout un encadrement encore non reconnu après 20 ans de revendications, une situation jugée complètement inéquitable par les collègues au regard des conditions de travail des autres universités montréalaises et québécoises, où l’encadrement des étudiants aux cycles supérieurs est reconnu depuis longtemps.

À l’heure actuelle, les professeurs sont toujours insatisfaits de leur charge de travail. Malgré l’introduction des nouvelles dispositions dans la convention collective signée en mars 2015 (articles TP 3.06 et l’annexe 8), l’employeur n’a pas respecté ses engagements ni réussi à réduire la charge des professeurs. Le SGPUM a d’ailleurs déposé un important grief à ce sujet en août 2016, grief qui a été présenté à l’Assemblée générale de septembre 2016, puis déféré à l’arbitrage car l’administration a annoncé au Comité paritaire des griefs qu’elle ne pourrait fournir la documentation demandée.  Ainsi, les professeurs n’ont pas accès aux dégrèvements auxquels ils ont droit pour leur surcharge en encadrement d’étudiants aux cycles supérieurs.

Les travaux syndicaux

La collecte des données effectuée avec sérieux et rigueur au trimestre de l’automne 2015 par l’ensemble des collègues avait pourtant permis de rédiger des rapports éloquents témoignant d’une surcharge de travail d’enseignement généralisée, en lien avec l’encadrement aux cycles supérieurs. Au total, 51 rapports dont 33 contenaient des données factuelles sur l’enseignement et l’encadrement, auraient pourtant permis aux directions départementales de prendre action pour réduire les charges de travail des professeurs.

Les travaux du comité paritaire sur la charge professorale

De leur côté les représentants syndicaux du comité paritaire sur la charge professorale ont rencontré la partie administrative tout l’hiver et ce jusqu’en fin mai 2016. Pour éviter des discussions stériles, les professeurs ont proposé à l’administration de l’UdeM les balises suivantes pour l’application des nouvelles dispositions de la convention collective :

  • les unités établissent pour elles-mêmes la norme d’encadrement et d’évaluation sur la base des crédits ;
  • la charge normale d’enseignement proposée aux unités ne peut excéder 14,6 crédits (cours, dégrèvements, encadrement et évaluations des étudiants aux cycles supérieurs) ;
  • la cueillette des données se réalisera à l’aide d’un formulaire simplifié couvrant 4 rubriques : cours, dégrèvements, encadrement et évaluation.

La charge d’enseignement et l’application des dispositions prévues à la convention collective demeurent la principale préoccupation des professeurs selon le rapport sur les priorités départementales pour la prochaine négociation, présenté aux délégués du Conseil syndical le 20 février dernier. L’exécutif du SGPUM valide actuellement cette lecture dans le cadre de sa tournée des unités et prépare la stratégie pour la négociation afin de réduire la surcharge de travail des collègues.


voir plus de déail
  • Événements
  • Dates repères
  • Autres
Conventions et ententes Statuts et règlements Procédure des assemblées CHARGE PROFESSORALE Formulaire - charge professorale Page Facebook SGPUM Politique de communication