L'assurance vie


L'assurance vie

Obligatoire pour tous les professeurs ayant obtenu un poste régulier, ce régime souscrit auprès de L'Industrielle Alliance (contrat no 2364c) a pour objectif de mettre la famille du professeur – ou un bénéficiaire désigné – à l'abri des problèmes financiers à la suite du décès de celui-ci.

Jusqu'à l'âge de 65 ans inclusivement, le montant de la protection est égal à 3,5 fois le salaire annuel (arrondi au 1 000 $ supérieur) du professeur.

À compter de 66 ans, le montant diminue pour correspondre à 25 % du montant assuré à 65 ans, puis s'amoindrit de 5 % chaque année, pour se stabiliser à 5 % pour le professeur âgé de 70 ans et plus.

L'assurance demeure en vigueur à la retraite.

La prime est assumée à parts égales par le professeur et par l'Université. Au 1er juillet 2009, la quote-part mensuelle du professeur s'établissait à 0,1090 $ par 1 000 $ d'assurance.

Lors d'un congé sans traitement de plus de 3 mois, l'assurance vie devient facultative et le professeur qui désire la maintenir doit en faire la demande et assumer la totalité de la prime.

Dans le cas d'une invalidité totale, l'assurance vie est maintenue et le professeur est exonéré du paiement de la prime aussi longtemps qu'il a droit à des prestations d'assurance salaire.

Le professeur qui prend sa retraite et est réembauché à demi-temps en vertu de la Lettre d’entente no 7 continue de participer à ce régime. L’assurance étant toujours calculée sur le salaire en vigueur, la couverture s’applique sur le nouveau salaire à la suite de la réembauche. La prime demeure basée sur le montant d’assurance.