Le salaire de base et les primes individuelles


Le salaire de base et les primes individuelles

Le traitement annuel du professeur se compose d'un salaire de base et, le cas échéant, d'une prime individuelle.

La classification salariale initiale se fonde sur la reconnaissance des années d'étude et de l'expérience pertinente au moment de l'engagement. La progression se fait ensuite selon des règles de passage entre les paliers et les rangs définies dans les échelles salariales.

Le SGPUM négocie au nom de ses membres les échelles salariales et n'intervient pas dans les ententes donnant lieu à des primes individuelles. Toutefois, la convention collective définit certaines dispositions relatives à l'évolution de la rémunération qui s'appliquent de façon particulière aux professeurs qui bénéficient de primes individuelles – notamment en ce qui a trait aux règles de passage d'un rang à l'autre.

Le SGPUM et l'Université ont entrepris une démarche afin de rationnaliser et d'encadrer la gestion des primes individuelles, et cette question est présentement à l'étude. Le syndicat et l'institution ont manifesté leur volonté de générer un contexte qui fait que les salaires soient concurrentiels par rapport à ceux des universités canadiennes comparables.